Blogue

#7 - Nutrition sportive à l'étranger

 

Vous aimez vous dépasser, vous vous entraînez depuis un certain temps et vous prévoyez participer à une compétition sportive à l’étranger? Excellent! Cela laisse présager bon nombre de formulaires administratifs à remplir et d’heures entrainement intensif à subir, certes, mais tout spécialement, il ne faut pas négliger un autre type de préparation : votre routine alimentaire! Pratiquer l’activité physique dans le cadre d’une compétition demande bien plus que de la simple volonté, il faut s’entraîner et s’entraîner à bien manger, surtout quand vous n’êtes pas «chez-vous». Plusieurs éléments doivent donc être pris en considération pour la réalisation de votre projet sportif, qu’il soit de grande ou de petite ampleur.

Dans l’avion…

Une fois à bord, vous remarquerez que les repas ne satisferont pas nécessairement votre appétit et/ou vos apports nécessaires. Vous pouvez alors prévoir vos repas en avertissant d’abord votre compagnie aérienne des portions supplémentaires dont vous aurez besoin. Toutefois, n’hésitez pas à emporter quelques collations pour pallier vos fringales pendant le voyage.

Assurez-vous de demeurer bien hydraté! L’air sec du milieu environnant de la cabine n’aide en rien et occasionne davantage la déshydratation. Il faut boire beaucoup et souvent : deux tasses de liquide avant de monter à bord et une tasse à chaque heure de vol. On oublie les boissons gazeuses et autres boissons cafféinées ou alcoolisées. On opte pour de l’eau, jus de fruits et boissons pour sportifs (Gatorade).

Décalage horaire?

Oui, le décalage horaire est un élément important! Le nombre d’heures de décalage qui vous sépare de votre destination représente idéalement le nombre de jours où vous devriez arriver sur les lieux avant la compétition. On laisse les médicaments qui diminuent les effets du décalage chez soi, aux risques de n’être pas conforme aux exigences de l’Agence mondiale Anti-dopage.

Avant le départ…

D’abord prévoyez-vous plusieurs aliments à emporter dans vos bagages. Les repas que vous trouverez sur place peuvent vous déplaire et/ou ne pas répondre à vos besoins d’athlètes, alors qu’il est capital que vous ayez tous vos nutriments équilibrés pour donner le meilleur de vous-même. Puis, pour renforcer votre système immunitaire, il est conseillé de prendre des probiotiques, des multivitamines et des minéraux un mois à l’avance. N’oubliez pas vos médicaments prescrits!

À l’arrivée…

L’hygiène! Personnelle, alimentaire et du sommeil. Suivez les habitudes locales de votre destination dès l’arrivée pour mieux vous adapter. Exposez-vous à la lumière le jour et éviter-la la nuit. Prenez vos principaux repas selon la routine locale. Or, soyez vigilant sur votre consommation d’aliments sur place afin d’éviter de mauvaises surprises qui vous cloueraient au lit, et restez à l’affût de votre corps.

Et voilà, il ne vous reste plus qu’à suivre ces conseils relativement simples pour que vos meilleurs souvenirs soient ceux de vous en train de franchir le fil d’arrivée!


Camille Blais-Morneau
Étudiante de 3e année au BAC en nutrition de l'Université Laval

Soumettre un commentaire


Image Captcha Recharger une nouvelle image

#7 - Nutrition sportive à l'étranger
7 mai 2015
Comment bien manger lors d'une compétition sportive à l'étranger?